Le plantain

Qui a dit mauvaises herbes ? Cette petite plante que l’on retrouve partout dans les jardins, au bord des chemins est bien utile à de nombreux égards.

Nous la chérissons lorsque nous sommes piqués par une ortie ou un insecte ou en cas d’égratignure lors de nos balades. Il vous suffit de prendre 2 ou 3 feuilles de les froisser entre les doigts pour en faire sortir le jus (frotter fais circuler le venin de l’insecte ou répand la substance urticante de l’ortie) d'apposer à l’endroit de la piqûre, et la douleur s’éteindra ou s’estompera (à renouveler à volonté).

Origine 

Plante vivace haute de 10 à 40 cm. On la rencontre dans le monde entier, principalement dans les régions tempérées. Ses feuilles coriaces (en forme de lance d’où son nom de plantain lancéolé) réunies en rosette, ont une forme largement ovale et son munies d’un long pétiole. Cinq nervures parallèles bien marquées les parcourent dans leur longueur d’où le surnom « d’herbes à 5 côtes ». Au centre se dressent des tiges complètement dénuées de feuilles, au sommet un mince épi formé de minuscules fleurs blanchâtres, les graines en sont le régal des oiseaux.

Un peu d’histoire
Le plantain a longtemps eu une grande réputation médicinale. Les druides attribuaient au plantain un caractère sacré. Au Moyen Age, sainte Hildegarde mettait en avant ses vertus anti-inflammatoires, antiseptiques, cicatrisantes et expectorantes.

Quelques propriétés thérapeutiques *

Astringent grâce à son tanin, il resserre les tissus. Son mucilage lui confère une action adoucissante. Il rend service contre les diarrhées, les angines, les inflammations de la muqueuse buccale, et affections respiratoires. Sa teneur en apigénine (composé chimique) lui accorde des propriétés anti-inflammatoires. En usage externe en décoction sur compresse pour les yeux irrités.

 

Utilisation : infusion (diarrhées bénignes, angines) 100g de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante. Froide pour les bains des yeux irrités. Et d’autres recettes comme le sirop contre la toux, en cataplasme pour la cicatrisation.

Usage culinaire

Les feuilles de plantain sont riches en vitamines (A, B, C et K) et en minéraux (calcium, phosphore, fer, soufre...). Les mélanger avec une laitue, un mesclun...et des fleurs de capucine.

Ref. : https://www.topsante.com/medecines-douces/phytotherapie/le-plantain-l-herbe-qui-purifie-616040

* Fiche non exhaustive élaborée à titre d’informations à ne pas à soustraire à une consultation médicale

Nathalie

Écrire commentaire

Commentaires: 0