La cerise : en cuisine et pour la santé

Le département du Rhône est le 3ème producteur français de cerise

 

La cerise est un fruit aux multiples vertus. Elle peut être utilisée pour l’alimentation. Fraîche, juteuse et parfois acide, elle peut se consommer crue. Ce fruit rouge, tant apprécié tient également une place importante dans la pâtisserie (pour préparer une tarte, un gâteau basque ou plus traditionnellement encore un clafoutis). On peut macérer la cerise ou la distiller, ou simpleme servir de boisson. Trempée dans du vinaigre ou dans des vins rouges, elle peut accompagner diverses recettes comme le gibier, le canard ou les farces. 

Les recettes avec des cerises foisonnent. Le nirvana des pâtissiers est d'associer la cerise à l'amande ou la pistache. Mais elle se marie aussi avec les agrumes, les fruits rouges, le romarin.

 

Sans oublier son utilisation délectable dans les senteurs en cosmétique.

 

Les cerises avancent également des bienfaits à la santé. Riches en antioxydant, elles ont des propriétés inflammatoires et préviennent l’apparition de certains types de cancer. Les pédoncules ou queues de cerise sont, par ailleurs, usés contre l’irritation des voies urinaires, la goutte, l’hydropisie et la cystite. Les queues de cerises ont des propriétés drainantes.  Vous pouvez donc les conserver et les mélanger avec des zestes d’agrumes séchés (citron, citron vert, orange) ainsi que des épices (clous de girofle, cannelle, gousse de vanille, etc.) pour faire une tisane hivernale maison. 

Quant aux noyaux de cerise, gardez-les pour vous en faire un petit coussin anti-inflammatoire Au congélateur, il calmera les bosses et les bleus. Chauffé au micro-ondes, il apaisera les maux de dos ou de cou.

 

Oumnia Boivin

Écrire commentaire

Commentaires: 0